ANCTS – Association Nationale des Cadres Territoriaux de la Sécurité

L’Association Nationale des Cadres Territoriaux de la Sécurité (ANCTS), fondée en 2015, a pour but de rassembler et représenter les agents qui, au sein de l’ensemble des collectivités territoriales, exercent des fonctions d’encadrement ou d’expertise dans 3 domaines : la sécurité publique, la sécurité civile et la prévention de la délinquance et de la radicalisation. L’association est apolitique et asyndicale. Elle conseille les élus locaux et les pouvoirs publics dans l’ensemble des évolutions qui concernent ses secteurs d’activité.

Site : www.ancts.fr

Facebook : https://www.facebook.com/Ancts2015

LinkedIn : https://www.linkedin.com/company/18580843/

Twitter : @ANCTS_

3 questions à … Cédric Renaud (Dir. de l’ANCTS)

SMCL :  La sécurité fait partie des préoccupations essentielles des Français, et par ricochet, c’est un enjeu majeur d’exercice pour les communes. C’est un sujet très politique, très clivant, pourtant, c’est aussi un sujet très concret dans le quotidien des villes que vous aurez l’occasion de porter à l’occasion du prochain salon.

Cédric Renaud : En effet, la sécurité, ou plutôt les sécurités, qu’elles soient publiques ou civiles, ainsi que la prévention de la délinquance sont des sujets de premier plan dans la mesure où elles concernent tous les français, quelle que soit leur condition sociale ou leur territoire. L’agent territorial est bien souvent l’un des principaux contacts de proximité voire le dernier lien social. C’est particulièrement vrai en matière de sécurité où les enjeux touchent le quotidien des français : la qualité du cadre de vie, les mobilités, le logement ou la préservation de l’environnement.

SMCL : La police municipale voit son rôle et ses compétences davantage reconnus. Paris crée aujourd’hui une police municipale.  A l’ANCTS, en tant qu’association de cadres territoriaux en charge de la sécurité, vous développez davantage la notion de police territoriale. Quelle différence y voyez-vous ?

Cédric Renaud : Pour beaucoup de français, la sécurité territoriale se résume à la police municipale. Il est vrai que les policiers municipaux constituent la majeure partie des effectifs consacrés à ces problématiques, mais ils existent aussi d’autres agents méconnus qui œuvrent chaque jour dans les collectivités territoriales : les gardes champêtres, les agents de surveillance de la voie publique, et indépendamment des statuts, toutes celles et ceux qui travaillent chaque jour notamment à la prévention des risques naturels ou technologiques, à la prévention de la délinquance ou à celle de la radicalisation. C’est cela la sécurité territoriale, l’ensemble de ces domaines traité par l’ensemble de ces agents

SMCL : Les communes font face aujourd’hui à des difficultés de recrutement d’agents de police municipale. La formation des agents est aussi un volet essentiel pour garantir les compétences d’une police municipale qui interagit au quotidien avec les populations. Quelles sont les missions de police qui répondent aujourd’hui aux réalités des territoires que vous aurez l’occasion d’illustrer à l’occasion du prochain Salon des Maires et des Collectivités locales ?

Cédric Renaud : Elles sont tellement nombreuses qu’il est difficile d’en choisir une ! Le propre de la sécurité territoriale, c’est de coller aux préoccupations des administrés qui en saisissent les élus locaux. A ce titre, on peut noter la propreté des voies où il y a encore beaucoup à faire, les nuisances sonores ou les occupations négatives de l’espace public. Il faut trouver le bon équilibre local entre libertés et contraintes, le tout sous le contrôle des juges. C’est beaucoup plus difficile qu’il n’y parait au premier abord.